Performance au Barswingona

Cela me réconforte de penser de ces jours où nous nous retrouvions en masse pour profiter de spectacles, pour danser ou pour le simple plaisir de se retrouver. Cela me passe souvent par la tête, surtout lorsque je travaille devant un public éloigné et la bouche couverte. Je ne sais pas qui rit, je ne peux pas interpréter s’il y a ou pas un lien avec le public. Ensuite, c’est à moi d’être optimiste et de croire que oui, de me souvenir de ces sourires qui me nourrissent plus que jamais et me font avancer dans la performance. Et puis, juste à la fin du spectacle, les gens se senten alaises à enfreindre les règles pour se rapprocher et dire: « Merci, nous avons vraiment apprécié ». Et je ne sais toujours pas avec quel visage ils le disent.

Allez, je n’ai pas aimé, je l’ai fait en pensant à d’autres visages et à d’autres sourires, à des souvenirs. Et je doute de moi, combien de temps puis-je me nourrir de souvenirs?

Pour l’instant vous avez un souvenir qui reste, c’était en avril 2019 au festival Barswingona, accompagné en direct du batteur Marti Elias et de sa fantastique équipe.

Featured Video Play Icon